« L’histoire est la mémoire du monde. »Lacordaire

Le Cercle des Cent-suisses à l'étranger

Le cercle des Cent-suisses, se veut perpétuer l’histoire et la culture suisse. En effet, nos aïeux  ont été les précurseurs de notre histoire  actuelle. Ils ont été sollicités dans le monde entier, pour mettre à profit leurs prestations de qualités diverses et variées. Depuis le Moyen Âge les soldats suisses ont été engagés pour leurs techniques militaires avant-gardistes. Ils servirent  plusieurs nations, dont le royaume de France, où  ils purent accéder en l'an 1481, au rang de garde rapprochée du roi de France.Ses soldats au service de l'étranger  étaient nommés les Cent- suisses. Ils servirent  les rois de France jusqu’en 1792 sous la Révolution française. Ceux qui survécurent furent exécutés ou destitués de leurs fonctions, devenus aux yeux des révolutionnaires les défenseurs de la monarchie abolie. Ils seront rappelés en  1816 par le nouveau roi de France, puis seront définitivement licenciés en 1831 au profit de la nouvelle Légion étrangère créée par Louis-Philippe. N'oublions pas non plus, notre garde pontificale  qui prit naissance en 1506 après le sac de Rome, qui était composée de mercenaires suisses, et qui constituait elle aussi une garde rapprochée au profit du Saint-Père(Le Pape). Cette dernière est, à l'heure actuelle, toujours engagée au service du Vatican. Elle est composée de soldats de l'armée suisse. A travers les époques, notre histoire suisse n'a cessé d'être présente. En effet, les Suisses étaient des hommes respectés, tant par leur honneur quepar leur fidélité et leurs savoir-faire.Le Cercle des Cent-suisses a été créé dans le but de faire revivre à nouveau toute cette mémoire historique, afin de préserver nos traditions et notre culture helvétique.


Bicentenaire de la Bérézina en Gruyère

De retour de la terrible campagne de Russie, quelques survivants emmenés par Jean-Pierre Currat, avait décidé dans les années 1820 de pérenniser le souvenir de la tragique épopée en créant une modeste stèle flanquée d'une belle croix de fer sculptée et portant l'inscription « 1812 ». Oublié sur les bords de la Sarine, dans le village de Villars-sous-Mont, tout près du pont menant à Grandvillard, au pied du massif des Vanils, la stèle pourrait être restaurer à temps pour la commémoration de la fin novembre de cette année, pour peu que l'on s'en donne les moyens. Le Cercle des Cent-Suisses, qui œuvre inlassablement à la sauvegarde et à la diffusion du patrimoine patriotique helvétique, s'est empressé de relever le défi de rendre à ce monument son sens et sa beauté originelle et de profiter de l'occasion pour célébrer en grande pompe. 


Le Suisse Historique Parc

A l'occasion de la fête du Patrimoine suisse le Cercle des Cent-suisse à organisé la reconstitution d'un village historique suisse pour le plus grand plaisir de ses visiteurs et à présenter son projet du Helvétique Center aux politiques de Genève

Hommage aux soldats suisses tombés pour la France

Devoir de mémoire pour les soldats suisses tombés pour la France.

Une délégation du Cercle des Cent-suisses a été invitée à Paris pour cette occasion.